• Nouveau
Plan de paris Michel-Etienne Turgot, 1734 -1739.

Plan de paris Michel-Etienne Turgot, 1734 -1739.

7 000,00 €

Gravure sur cuivre à l' eau forte.

Quantité
En Stock

Paiements 100% sécurisés
Availables payments

Le plan de Turgot est un plan de la ville de Paris réalisé entre 1734 et 1739 à la demande du prévôt des marchands, Michel-etienne Turgot, parLouis Bretez membre de l'Académie de peinture et de sculpture  et professeur de perspective. Techniquement il représente Paris en « perspective cavalière » axonométrique ( perspective isométrique) à l'échelle 1/400 .

Le plan réalisé à l'échelle 1/400 environ est de grandes dimensions (2,49 m × 3,18 m). Au xviiie siècle, la tendance était à l'abandon des portraits de villes, hérités de la Renaissance au profit de plan géométral, plus technique et plus mathématique. Cependant, Bretez crée un plan en complet désaccord avec cette tendance séculaire, en optant pour le système de la perspective cavalière axonométrique, sans point de vue, ni point de distance : deux immeubles de même dimension sont représentés par deux dessins de même taille, que ces immeubles soient proches ou éloignés. On parlerait aujourd'hui de perspective isométrique

Le plan est orienté en direction du sud-est. Dès 1672, le plan de Jouvin de Rochefort  était orienté au nord, mais le plan de Turgot revient à l'orientation utilisée par les plans du xvie siècle, qui utilisent la Seine comme un axe vertical de symétrie .

Il couvre approximativement les actuels onze premiers arrondissements.

Le plan que nous présentons est une épreuve réalisée au XIX ème Siècle vers 1840-1850 tiré sur les cuivres du XVIII ème Siècle

20 feuilles de 94 x 63,5 cm (marges 6 cm)

Cuvette 81,5 x 53 cm

soit au total 3,20m x 3,80 m

Grandes marges avec quelques petites déchirures n' affectant pas la partie gravée

Rare et belle épreuve, bien gravée

En 1734 Michel-Etienne Turgot alors à la tête de la municipalité parisienne (en tant que prévôt des marchands), décide de promouvoir l'image de Paris auprès des élites (parisiennes, provinciales et étrangères) en faisant réaliser un nouveau plan de Paris. Il confie à Louis bretez, membre de l'Académie de Peinture et de Sculpture et professeur de perspective, le soin de lever et de dessiner le plan de Paris et de ses faubourgs.

Par contrat, il lui est demandé une observation de grande précision et une reproduction très fidèle, il dispose même d'un mandat de visite l'autorisant à entrer dans les hôtels, les maisons et les jardins. Le cartographe devait contractuellement représenter en élévation églises, édifices, fontaines, places, monuments publics. Bretez y travailla pendant deux ans (1734-1736)1 et toucha 10 000 livres pour cette tâche.

WPTURGOT
 

16 autres produits dans la même catégorie :